L’accès aux soins est particulièrement et injustement difficile pour les personnes handicapées mentales et psychiques, enfants ou adultes. 

Ce constat a mis en évidence la nécessité d’actions de prévention et d’éducation. Parents et tuteurs doivent jouer leur rôle, mais les établissements peuvent faire un travail de vigilance, de soutien et de communication. 

C’est partant de ce principe qu’Avenir Apei a mis en route en 2015, un plan-santé décliné en 4 axes, visant à favoriser l’accès à la santé des personnes handicapées et à intégrer une approche prospective de la santé.

Dans le cadre de l’axe 3 de ce plan, consacré aux partenariats, le premier trimestre 2019 est celui de la mise en oeuvre du projet de télémédecine bucco-dentaire, aboutissement d’un travail réalisé en partenariat avec le service de médecine bucco-dentaire de l’hôpital Louis Mourier et le réseau Rhapsodif.

Ce projet prend racine dans le constat de l’addition : 

  • de difficultés liées à la personne handicapée
  • de difficultés d’accès aux soins bucco-dentaires (offre insuffisante, méconnaissance du handicap par les praticiens, …) 
  • de difficultés, notamment organisationnelles, pour les établissements médico-sociaux ou les familles

Après plusieurs mois de travaux, un service de télémédecine bucco-dentaire s’installe au 1er trimestre 2019 sur le site de la Roseraie, offrant un parcours coordonné de santé bucco-dentaire entre des professionnels de santé et nos établissements. 

Une complémentarité de professionnels soignants, médico-sociaux et de santé, qui conduit à :

  • sensibiliser les soignants aux pathologies bucco-dentaires et à leurs répercussions sur la santé générale
  • mettre en place un programme d’hygiène orale dans les établissements et assurer une formation spécifique à l’hygiène buccale aux personnels soignants
  • réaliser un dépistage systématique des pathologies bucco-dentaires et instaurer un suivi régulier. 

Un beau projet qui, en favorisant le maintien d’une bonne santé orale, participe :

  • à la bientraitance de la personne en situation de handicap
  • à la prévention des complications infectieuses ou chroniques 
  • à l’évitement des complications fonctionnelles de l’oralité (troubles de la mastication/déglutition/phonation/respiration),
  • à l’évitement de la dénutrition liée à la perte des dents ou à des douleurs aggravées par la mastication

A terme, un déploiement de ce service est prévu sur d’autres antennes de l’association, pour bénéficier aux personnes accompagnées dans les établissements éloignés du site de la Roseraie.