Après 15 ans d’engagement dans l’association, comme membre du conseil d’administration de l’association, membre du bureau, et de différentes commissions de travail, suivis d’une année de préparation intensive auprès de la présidente Michèle Boisdé en tant que président adjoint, l’assemblée générale du 10 juin 2017 m’a confié la présidence de l’association Avenir Apei.

J’ai l‘honneur et l’immense charge de vous représenter vous parents, familles, personnes accompagnées dans toutes les instances de l’association.

Dès ma prise de fonction, j’ai souhaité prendre contact directement avec le « terrain » en visitant les 23 établissements gérés par l’association :

  • Pour l’enfance, les trois Instituts Médico-Educatif (IME) et le Service d’Education Spécialisée et de Soins A Domicile (SESSAD),
  • Pour l’accueil et l’hébergement : le Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM), les trois Foyers de Vie (FV), les trois Maisons d’accueil spécialisées (MAS), les trois Foyers d’hébergement et les deux Foyers-appartements,
  • Pour l’insertion sociale : le Centre d’Accueil de Jour (CAJ), le Centre Adaptation à la Vie et au Travail(CAVT) et les trois sites du Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS),
  • Pour l’accompagnement professionnel : les trois ESAT, les deux Sections d’Adaptation Spécialisée (SAS) et l’entreprise adaptée (EA).

J’ai reçu un accueil chaleureux aussi bien de la part des personnes accompagnées que des professionnels.

J’ai pu constater le grand professionnalisme de nos équipes qui ont en charge vos enfants et vos proches.

Nos établissements peuvent rivaliser avec les structures exemplaires que nous visitons lors de nos participations aux congrès et séminaires nationaux d’Unapei. Nous devons cependant être vigilant et constamment veiller aux améliorations que nous pouvons y apporter. En effet, nos structures qui accueillent les personnes handicapées doivent rester un lieu de bien-être où chacun y trouve sa place sereinement.

Pour ces raisons, je suis fier du travail accompli par nos équipes ces dernières années et très heureux d’avoir accepté de prendre en charge la présidence.

L’assemblée générale, qui s’est tenue en la présence de Luc Gateau Président de l’Unapei, a approuvé à l’unanimité l’action de l’équipe de Michèle Boisdé.

Dans ce cadre, j’avais en charge la révision du projet associatif qui a été travaillé avec tous les acteurs de l’association : usagers, parents, familles et amis, directeurs, cadres, personnels et dirigeants de l’association. Il est validé à l’unanimité par l’assemble générale. Il sera donc notre feuille de route pour les 5 prochaines années.

Nos missions confirmées dans ce projet se résument en 4 mots : accompagner, représenter, gérer et construire.

Quant au socle de nos valeurs, celles-ci restent semblables mais ont été précisées :

  • Le respect des droits et des libertés de la personne accueille, son unicité et sa singularité ;
  • La personne en situation de handicap est actrice de son parcours de vie, accompagnée dans son épanouissement grâce à notre écoute pour comprendre ses besoins ;
  • La bienveillance et la bientraitance sont la base de l’accompagnement fondé sur l’empathie ;
  • Pour Avenir Apei, les valeurs de tolérance, de non-discrimination, de laïcité, de la citoyenneté, de solidarité et d’ouverture sont fondamentales.

Il est prévu une diffusion et une communication élargies au cours du dernier trimestre du projet associatif. Le nouveau logo de l’association présenté à l’assemblée générale véhicule une image en conformité avec le modernisme de notre association et introduit la notion de parcours. Une nouvelle charte graphique est en cours d’élaboration et sera disponible au 4ème trimestre.

A noter qu’en 2018 le Contrat Pluridisciplinaire d’Objectifs et de Moyens (CPOM) et son pendant financier l’Etat Prévisionnel de Recettes et de Dépenses (EPRD), nous obligent à un nouveau mode de gestion prévisionnel sur 5 ans pour l’ensemble des établissements. Nos équipes y travaillent ardemment depuis de nombreux mois.

De par mon passé associatif, j’ai eu l’occasion de gérer et motiver de nombreux bénévoles. Je compte mettre à disposition mon expérience pour renforcer le bénévolat qui permettra une présence extérieure plus directe auprès des établissements. Ce projet est en cours d’élaboration.

Pour terminer, rappelons que la personne handicapée, son épanouissement, son développement, son bien-être, est au centre de nos réflexions et de nos actions et que nous souhaitons qu’elle y participe pleinement.

Toujours attentif, je reste à votre écoute.

Jean-Michel REITER